UN GRAND MERCI AU GROUPE NDIMA

A travers les chants et danses des peuples autochtones « Aka », le groupe des artistes pygmées « NDIMA » nous a présenté un spectacle inédit et riche en traditions de la forêt…. 

Reconnus comme les premiers habitants du bassin du Congo, les pygmées de la Likouala, au nord de la République du Congo présente une musique polyphonique de la forêt entièrement inféodée au message. Ce ne sont pas les paroles qui sont avec plus ou moins de bonheur sur la musique, c’est le message et la musique qui se trouvent l’un et l’autre liés. 

 

Crée le 15 janvier 2003 à Kombola, dans le département de la Likouala en République du Congo, Ndima, la forêt en langue aka, est un groupe de chants et danses réunissant les artistes aka, sous la direction de Sorel ÉTA, chercheur-ethnologue, et de Coreen ROBLEDO, danseuse et chorégraphe Américaine. 

Dans sa vision, Ndima se propose de promouvoir et sauvegarder le patrimoine culturel des peuples autochtones aka menacé de disparition, en mettant en valeur à travers des spectacles et rencontres diverses, les artistes d’origine aka, leurs danses et chants polyphoniques méconnus dans sa diversité, et de favoriser par le biais de ceux ci, le rapprochement des peuples. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0